07.03.2019

Nouveau malaxeur BHS pour le Grand Paris Express

« Le Grand Paris Express prévoit notamment quatre nouvelles lignes de métro dans la région parisienne. Cela doublera la taille du réseau de métro parisien. »

Unibéton, filiale française du groupe HeidelbergCement, produit des compositions spéciales de béton prêt à l’emploi pour le projet Grand Paris Express. Afin d’améliorer le processus de production, l’entreprise a remplacé un malaxeur planétaire par un malaxeur discontinu à deux arbres de BHS-Sonthofen. C’est la première fois en France qu’un malaxeur doté d’un convertisseur de fréquence est utilisé pour améliorer l’efficacité des processus.

Le Grand Paris Express est considéré comme le plus grand projet d’infrastructure et de transport urbain en Europe à l’heure actuelle. Quatre nouvelles lignes de métro vont voir le jour et trois lignes existantes vont être agrandies. À Issy-les-Moulineaux, Unibéton utilise des compositions de béton qui nécessitent des temps de malaxage plus longs que la moyenne. Afin qu’Unibéton puisse fournir des mélanges homogènes fiables gâchée après gâchée, la direction a décidé de remplacer l’un des malaxeurs planétaires utilisés par une machine plus performante. Le choix s’est porté sur un malaxeur discontinu à deux arbres DKXS 4.50 de BHS-Sonthofen.

« Les entreprises de construction participant au "Grand Paris Express" travaillent avec des compositions de béton qui comportent de nombreux adjuvants et liants ainsi que des réducteurs d’eau. Notre technique de malaxage permet des séquences de mouvements très dynamiques lors des cycles de malaxage et propose ainsi une solution idéale et durable pour ces nouvelles compositions de béton », explique Alexandre Bernabé, responsable des ventes pour le marché français chez BHS-Sonthofen. L’entreprise allemande a inventé le malaxeur discontinu à deux arbres il y a plus de 130 ans et l’a sans cesse perfectionné depuis. Contrairement aux systèmes de malaxage à mouvement circulaire existants, le malaxeur discontinu à deux arbres fournit un principe de malaxage tridimensionnel qui entraîne un échange particulièrement intensif des différents matériaux. Ce procédé a majoritairement lieu dans la zone turbulente de chevauchement des deux circuits de malaxage.

De cette façon, le malaxeur discontinu à deux arbres atteint un niveau d’homogénéité du mélange élevé et constant en peu de temps. Pour le béton prêt à l’emploi, les ciments et les adjuvants sont décomposés de manière optimale. Les adjuvants sont répartis rapidement et de manière uniforme dans le mélange. Le principe de malaxage tridimensionnel permet de réduire à la fois la durée des cycles de malaxage et la consommation d’énergie.

Le nouveau malaxeur s’avère très avantageux pour garantir l’homogénéité des compositions de béton spéciales. « Avec notre chaîne de malaxage, nous produisons environ 750 mètres cubes de béton chaque jour. Cela revient à 15 000 mètres cubes par mois », rapporte Stéphane Haffreingue, directeur d’exploitation et de production chez Unibéton dans la région parisienne et sur le site d’Issy-les-Moulineaux. « Avec le malaxeur discontinu à deux arbres, nous avons pu nettement augmenter notre qualité. » L’entraînement de l’installation comprend deux moteurs ayant chacun une puissance de 80 kW et étant liés à des convertisseurs de fréquence. En outre, le malaxeur dispose d’une lubrification centrale automatique, d’un dispositif de nettoyage haute pression et d’un capteur d’humidité. La vanne de vidange peut être ouverte en toute sécurité grâce aux vérins hydrauliques.

Les convertisseurs de fréquence contrôlent la vitesse de malaxage

Pour Unibéton, BHS-Sonthofen a installé un malaxeur discontinu à deux arbres de type DKX avec deux convertisseurs de fréquence pour la première fois en France. Les convertisseurs jouent un rôle important pour le traitement des compositions spéciales. « L’emploi d’adjuvants et de réducteurs d’eau crée des bulles d’air pendant le malaxage. Nous utilisons les convertisseurs de fréquence afin que ces bulles ne puissent pas se former », explique A. Bernabé. Les convertisseurs de fréquence de la marque Danfoss ont été conçus de manière à ce que la vitesse de rotation puisse être réglée et réduite à la fin de chaque cycle de malaxage. Ainsi, le béton retient moins d’air et le laisse plutôt monter jusqu’à la surface des matériaux.

BHS-Sonthofen a livré le malaxeur en août 2017. Afin qu’il puisse être mis en service le plus vite possible, BHS a collaboré avec Taillefer. L’expert français en chaudronnerie industrielle s’est chargé de toutes les tâches liées à l’échange, du démontage de l’ancienne installation au montage du nouveau malaxeur et à l’installation de la structure métallique et des plateformes. Taillefer a en outre livré la trémie de déchargement fabriquée selon les plans de BHS. « Avec deux lignes de production parallèles, l’échange était un véritable défi. Grâce à l’étroite collaboration avec Unibéton et des fournisseurs comme Taillefer, nous avons pu cependant assurer une livraison ponctuelle », souligne A. Bernabé.

Taillefer a collaboré avec BHS-Sonthofen pour permettre une mise en service rapide du malaxeur.

À Issy-les-Moulineaux, le nouveau malaxeur discontinu à deux arbres de BHS-Sonthofen a contribué à la qualité des mélanges de béton pour le Grand Paris Express.

Le concept de malaxage tridimensionnel permet un meilleur malaxage des matériaux, des cycles de malaxage plus courts et une réduction de la consommation d’énergie.

Partager cette page:
Demande de contact en ligne
Vérifier les indications
Vérifier les indications
OK
Nous utilisons des cookies pour adapter au maximum notre site Internet aux besoins de nos visiteurs. En utilisant notre site Internet, vous acceptez la mémorisation de cookies sur votre ordinateur. Protection des données