24.06.2019

Recyclage plus efficace des induits grâce au Rotorshredder

Les moteurs électriques et induits comme « Meatballs »

Qu’il s’agisse d’incinération de déchets ou de broyeurs VHU : les moteurs électriques et induits, qui en raison de leur couleur et forme typiques sont aussi nommés « Meatballs », restent en arrière.

BHS-Sonthofen optimise le rendement en cuivre des induits et des moteurs électriques

BHS-Sonthofen a développé un nouveau procédé de traitement des induits afin d’augmenter leur rendement en cuivre. Les moteurs électriques et les induits se retrouvent dans les refus de l’incinération des déchets ou du broyage de VHU et sont difficiles à séparer matériau par matériau. Cependant, ils contiennent jusqu’à 22 % de cuivre précieux. Le nouveau procédé convainc grâce à un Rotorshredder optimisé pour ce processus, qui permet la séparation des matériaux et le traitement qualitatif du cuivre dans un impacteur à rotor.

Les impulsions pour de nouveaux développements viennent de différents côtés. En ce qui concerne ce cas particulier, un client néerlandais a contacté l’équipe de BHS-Sonthofen, en tant que leader technologique pour le concassage par impact, avec une demande spécifique : le procédé de recyclage des moteurs électriques et des induits devrait être optimisé de manière à produire des concentrations de métaux non ferreux nettement plus élevées tout en restant efficace. Cela s’explique par la demande croissante du marché pour des degrés de pureté particulièrement élevés des métaux – une tendance qui se poursuit depuis plusieurs années et qui s’accentue de plus en plus, en particulier en Asie.

La méthode classique consiste en un broyeur à marteaux qui concasse les induits. Cependant, les parties broyées entrent de nouveau en contact les unes avec les autres en raison de la géométrie de la zone de broyage. Les nouveaux composites métalliques qui en résultent rendent presque impossible leur séparation par matériau. De plus, les grilles des broyeurs à marteaux sont conçues de telle manière que des pièces peuvent s’y coincer. Le plus grand défi pour l’équipe d’ingénierie de BHS a donc été de séparer les induits dans une seule unité de broyage afin qu’ils puissent ensuite être triés par matériau.

Broyage à percussion et par impact à l’aide du Rotorshredder

Les nombreuses années d’expérience et la grande maîtrise des processus par les experts de BHS ont porté leurs fruits. « Outre la qualité élevée de la machine, la demande la plus importante était que les matériaux en sortie soient aussi purs que possible. Pour atteindre cet objectif, nous avons analysé le processus en détail avec le client. Divers essais intensifs effectués avec les matériaux du client dans notre Centre de Tests ont formé la base de cette réussite », explique Nikolas Kaufeisen, directeur des ventes chez BHS-Sonthofen. « Le résultat est un procédé dont de nombreux détails ont été optimisés et qui est parfaitement et spécialement adapté à cette application. »

Dans le Rotorshredder BHS, les induits sont broyés de manière sélective. Les marteaux fixés à un arbre vertical transmettent les forces d’impact aux matériaux alimentés et les pièces entrent en collision avec les ouvertures des segments de grille des portes, qui agissent comme des éléments de stator. Les ingénieurs de BHS ont spécialement adapté les supports de segments de grille pour cette application afin que les résidus de l’incinération des déchets ne puissent pas s’accumuler à l’arrière, ce qui obstruerait à la longue la machine. Les barreaux disposés verticalement et non horizontalement empêchent l’accumulation de matériaux derrière les ouvertures de la grille. Le système d’évacuation est également conçu de telle sorte que les pièces broyées tombent sur le tapis convoyeur sur toute leur largeur et sans contact entre elles. Ainsi, les matériaux ne peuvent plus s’accrocher les uns aux autres.

Après son expulsion, le métal broyé passe sous un aimant de type Overband disposé le long du tapis convoyeur, qui sépare la fraction ferritique des matériaux restants. Ici aussi, BHS a optimisé le processus : si l’aimant de type Overband avait été monté transversalement, comme c’est habituellement le cas, les pièces en fer plus longues glisseraient sur le tapis et s’accrocheraient à nouveau à d’autres pièces. Mais grâce à cet ajustement, le reste des pièces continue de parcourir le tapis sans encombre. Un séparateur dynamique à flux croisés utilise un courant d’air pour éliminer la fraction de cuivre des pièces en acier inoxydable et en fer chauffées qui sont non magnétiques.

Haute qualité du concentré métallique grâce au traitement du cuivre dans l’impacteur à rotor

L’impacteur à rotor (RPMX) de BHS est idéal pour éliminer les impuretés de la fraction de cuivre ainsi obtenue. Il s’agit d’un perfectionnement de l’impacteur à rotor classique – un broyeur haute performance avec arbre vertical et rotor à enclumes unique. Le RPMX destiné aux applications de recyclage se caractérise par une vitesse circonférentielle plus élevée et un interstice de broyage plus étroit. Même les fils de cuivre, auparavant difficiles à recycler en raison de leur petite taille, peuvent être traités de cette manière. La qualité des pièces individuelles est nettement améliorée dans l’impacteur à rotor : la décoloration causée par l’oxydation des surfaces des fils de cuivre lors de l’incinération des déchets disparaît. La machine enlève également les gaines restantes des fils de cuivre et assure une forme de grain optimale, ce qui permet une séparation par tables densimétriques.

Le résultat est un concentré de métal de haute qualité, aussi pur que le cuivre recyclé à partir de câbles. La satisfaction du client à l’égard du nouveau processus parle d’elle-même : aujourd’hui, deux installations pour cette application sont en service aux Pays-Bas, et une autre dans l’ouest de la France.

 

Obtention d’un concentré de cuivre de haute qualité

Le procédé de recyclage des induits optimisé par BHS-Sonthofen permet d’obtenir un concentré de cuivre de haute qualité.

Rotorshredder pour le concassage ciblé

Les segments de grille et les marteaux du Rotorshredder de BHS-Sonthofen assurent un broyage ciblé.

Impacteur à rotor destiné au traitement de la fraction de cuivre

Le Rotorshredder de BHS broie les induits de manière fiable. Des ajustements spéciaux dans la conception de la machine empêchent les pièces de s’accrocher les unes aux autres.

Après le broyage et le tri, l’impacteur à rotor de BHS traite la fraction de cuivre afin d’éliminer l’oxydation et les résidus finaux de l’incinération des déchets.

Partager cette page:
Demande de contact en ligne
Vérifier les indications
Vérifier les indications
OK
Nous utilisons des cookies pour adapter au maximum notre site Internet aux besoins de nos visiteurs. En utilisant notre site Internet, vous acceptez la mémorisation de cookies sur votre ordinateur. Protection des données