05.07.2017

Installation de recyclage pour résidus de broyage automobile (RBA) en Finlande

Installation RBA chez Kajaanin Romu Oy

Le cœur de la nouvelle installation de recyclage RBA de Kajaanin Romu Oy (Finlande) avec l’impacteur à rotor BHS (RPMV)

Kajaanin Romu Oy exploite une installation de recyclage de déchets des plus modernes dans la ville finlandaise de Kajaani, située à quelques 500 km au nord-est d’Helsinki. Récemment, l’entreprise a mis en service une installation de BHS-Sonthofen pour le traitement de fractions fines de résidus de broyage automobile (RBA) mesurant entre 0 et 30 mm. Elle sépare en une seule opération les matériaux alimentés contenant une énorme quantité de métaux précieux, avec d’un côté les métaux « lourds » et de l’autre les métaux « légers ». Ainsi, l’installation produit de manière rentable des fractions qui peuvent être revendues avec des bénéfices. Dans le même temps, elle réduit nettement les coûts d’élimination des matériaux en décharge.

Il existe de nombreux exemples issus de l’exploitation d’installations de recyclage de résidus de broyage automobile qui démontrent la chose suivante : une tonne de fractions non ferreuses lourdes extraites à partir du matériau traité, obtenu après le recyclage de déchets automobiles, électriques et électroniques par broyage et traitement des composants grossiers, peut contenir jusqu’à 20 grammes d’or, 300 grammes d’argent, du platine et d’autres métaux non ferreux.

Divers exploitants déclarent que la vente des fractions lourdes de métaux non ferreux leur permet de réaliser des bénéfices d’environ 3 000 euros par tonne. Avec le traitement étendu des fractions fines, BHS-Sonthofen va encore plus loin : le nettoyage ultérieur des métaux est désormais intégré au processus de traitement. Dans la nouvelle installation de BHS-Sonthofen en Finlande, Kajaanin Romu Oy récupère des matières valorisables à partir des fractions fines de RBA. L’installation a un rendement d’environ 10 tonnes par heure.

À la fin du processus, les fractions non ferreuses sont séparées proprement dans des trémies, aussi bien la fraction lourde (par exemple le cuivre, l’or et l’argent) que la fraction légère (telle que l’aluminium). Les premières expériences issues de l’exploitation de l’installation montrent que la quantité totale des métaux non ferreux commercialisables varie généralement de cinq à sept pour cent de la quantité totale de matériaux acheminés.

Les installations RBA de BHS-Sonthofen ne traitent pas seulement les fractions fines provenant des broyeurs automobiles. Elles conviennent également au traitement des déchets électroniques et des mâchefers issus de l’incinération des OM. Ainsi, les entreprises de recyclage peuvent adapter leur portefeuille de produits aux exigences toujours croissantes : plus le pourcentage de composants électroniques et de platines dans les véhicules et appareils électroniques est élevé, plus il existe de composants précieux pouvant être réutilisés.

L’impacteur à rotor est la pièce maîtresse de la première étape

L’impacteur à rotor de type RPMV au centre de l’image est la pièce maîtresse de la première étape du broyage mécanique

Partager cette page:
Demande de contact en ligne
Vérifier les indications
Vérifier les indications
OK
Nous utilisons des cookies pour adapter au maximum notre site Internet aux besoins de nos visiteurs. En utilisant notre site Internet, vous acceptez la mémorisation de cookies sur votre ordinateur. Protection des données